AGRIPPA VON NETTESHEIM (H. C.)


AGRIPPA VON NETTESHEIM (H. C.)
AGRIPPA VON NETTESHEIM (H. C.)

AGRIPPA VON NETTESHEIM HEINRICH CORNELIUS (1486-1535)

L’humaniste Henri Corneille, en fait Heinrich Cornelius Agrippa, est né à Cologne (Colonia Agrippina, d’où son nom d’Agrippa). Son ouvrage De occulta philosophia (La Philosophie occulte , Cologne, 1531-1533), non moins souvent réédité et traduit que la palinodie qu’il en publia dès 1530 De incertitudine et vanitate scientiarum declamatio invectiva (Paradoxe sur l’incertitude, la vanité et l’abus des sciences ), a été une des sources de l’occultisme, dont Éliphas Lévi, inventeur du mot, fut un des principaux vulgarisateurs.

Ce personnage, dont la vie aventureuse prêta très tôt à la légende, nous est connu surtout par une correspondance, dont il n’existe pas encore d’édition critique (ses lettres sont rarement datées, et adressées à ou envoyées par des correspondants non identifiés). Agrippa, qui se présente comme jurisconsulte, eques auratus , médecin, astrologue, théologien, parcourt l’Europe au service de grands personnages tels que l’empereur Maximilien, Marguerite d’Autriche, Louise de Savoie. Il fréquente aussi Symphorien Champier, qui fut pendant un temps médecin à Pavie, le converti Augustinus Ricius, élève d’Abraham Zacuto, qui, astronome et kabbaliste, publia en Italie De motu octavae spherae (Du mouvement de la huitième sphère , 1513) — qu’une autre connaissance d’Agrippa, le lecteur au Collège trilingue, Oronce Fine, lui-même occupé d’astrologie et d’alchimie, rééditera —, le peintre Jean Perréal, qui est l’auteur du poème alchimique La Complainte de Nature . Devenu expert dans l’art de Lulle avec les frères Canter, il se recommande de Jean Trithème, auteur de la Steganographia , qui a hérité de son maître, le mystérieux Libanius Gallus — originaire de Saint-Quentin comme le détracteur de Trithème, Charles de Bouelles —, la bibliothèque magique de l’ermite de Majorque, Pelagius, dont Jean Pic de la Mirandole parle dans son De rerum praenotione (De la prénotion de choses , 1506). Il étudie l’exégèse avec Jean Colet; il correspond avec Érasme; il intervient dans les débats de la Pré-Réforme en faveur de Jean Reuchlin, de Jacques Lefèvre d’Étaples; il défend une sorcière — comme le fera son élève Jean Wier dans un De praestigiis daemonum (De l’imposture et tromperie des diables , 1564) — et s’attire la colère des inquisiteurs.

Les deux œuvres majeures d’Agrippa ont fait et font encore problème. Agrippa est à la fois le type du mage — qui a pillé les auteurs anciens et modernes, notamment l’œuvre de Louis Lazzarel, celle de Pic de la Mirandole, celle de Jean Reuchlin, celle du converti Paul Rici, ainsi que le De harmonia mundi (L’Harmonie du monde ) de François Georges de Venise — et un représentant de la pensée sceptique étudiée par R. H. Popkin, qui a préfacé la réédition, en 1970, des Opera omnia . La publication de la première édition du De occulta philosophia par K. A. Nowotny (1967), avec les travaux de Paola Zambelli tant sur Agrippa que sur tout le contexte magique, a commencé à éclairer cette figure caractéristique d’une Renaissance qui n’est plus coupée du Moyen Âge.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agrippa von Nettesheim — Agrippa von Nettesheim, Heinr. Cornel., geb. zu Köln 1487, einer der begabtesten Geister seiner Zeit, aber er kam nie zur Einheit mit sich selbst und unstät wie sein wissenschaftliches Treiben war auch sein Leben; er war Jurist, Mediciner,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Agrippa von Nettesheim — Agrippa von Nettesheim, Heinrich Cornelius, Schriftsteller, Arzt, Philosoph und berühmter Schwarzkünstler, geb. 14. Sept. 1486 in Köln, gest. 18. Febr. 1535 in Grenoble, führte ein abenteuerliches Leben. Wegen seines Lobes der Kabbala erfuhr er… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Agrippa von Nettesheim — Heinrich Cornelius Agrippa von Nettesheim Heinrich (Henricus) Cornelius Agrippa von Nettesheim (* 14. September 1486 in Köln; † 18. Februar 1535 in Grenoble) war ein deutscher Universalgelehrter, Theo …   Deutsch Wikipedia

  • Agrippa von Nettesheim — Agrịppa von Nẹttesheim,   eigentlich Heinrich Cornelius, Philosoph, Theologe, Arzt, * Köln 14. 9. 1486, ✝ Grenoble oder Lyon 18. 2. 1535; führte in Deutschland, Frankreich und England ein unstetes Wanderleben; vertrat, trotz einer Vorliebe für… …   Universal-Lexikon

  • Agrippa von Nettesheim — See Renaissance philosophy outside Italy …   History of philosophy

  • AGRIPPA VON NETTESHEIM, Heinrich Cornelius — (1486 1535) Heinrich Cornelius Agrippa von Nettesheim, a Neoplatonist with a penchant for mysticism, excelled in such wide ranging professions as university professor, soldier, physician, lawyer, astrologer, and occult philosopher. His many… …   Renaissance and Reformation 1500-1620: A Biographical Dictionary

  • Agrippa von Nettesheim, Heinrich Cornelius — (1486 1535)    German humanist and polymath, known in his own time principally for his learning in magic and other occult sciences. Born near Cologne and educated in liberal arts there, he seems to have studied also at Dôle, Paris, and Pavia and… …   Historical Dictionary of Renaissance

  • Agrippa von Nettesheim, Heinrich Cornelius — ▪ Renaissance scholar born Sept. 14, 1486, Cologne died Feb. 18, 1535, Grenoble, Fr.  court secretary to Charles V, physician to Louise of Savoy, exasperating theologian within the Catholic Church, military entrepreneur in Spain and Italy,… …   Universalium

  • Heinrich Cornelius Agrippa von Nettesheim — Heinrich (Henricus) Cornelius Agrippa von Nettesheim (* 14. September 1486 in Köln; † 18. Februar 1535 in Grenoble) war ein deutscher Universalgelehrter, Theologe, Jurist, Arzt und Philosoph. Er zählt in seiner Auseinan …   Deutsch Wikipedia

  • Pico della Mirandola und Agrippa von Nettesheim: Von der Magie zur Wissenschaft —   Seit dem Mittelalter hat es immer wieder Krisen des Selbstvertrauens gegeben, die sich in Ketzerbewegungen äußerten und zur Abkehr von der Verweltlichung des menschlichen Daseins aufriefen. Zunächst waren die Denker der Renaissance davor gefeit …   Universal-Lexikon